Partie 3: Les Québécoises: Marie Louise Thomelet, sa fille Marie Louise Fourmoy, sa fille Marie Poliquin et sa fille Eulalie Racette. Part 3: The Québécoise Mothers.

The English version follows the French one.

Un petit mot pour vous REMERCIER de lire mes textes! Pour ceux et celles qui m’encouragent, je vous remercie du plus profond du coeur! Je ne suis ni écrivain, ni historien! Je raconte des histoires! Je tente de les rendre aussi justes que possible par mes recherches. Cependant, il peut y avoir des erreurs. Certaines personnes m’ont fait remarquer diverses coquilles en privé et même publiquement et j’ai eu la chance de corriger les histoires pour les rendre plus congruentes. Je suis reconnaissant envers ces gens. Je remercie aussi les individus qui me demandent la permission avant de partager, copier, et répéter mes textes.

Pour les intéressées et intéressés, je vous encourage à vous inscrire à mon site Facebook! https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

L_Ecaillère-Pierre-Brébiette-XVIIe-siècle-eau-forte-musée-Carnavalet-©-Musée-Carnavalet-–-Roger-Viollet0

Partie 1: Les migrantes

Françoise Méry (1621 – 1671) (Antoine Brassard)

Jeanne Brassard (1641 – 1709) (Jacques Hédouin-Laforge)

Partie 2: Les mères de la Nouvelle-France

Jeanne Andrée Hédouin (1670 – 1747) (Pierre Dorion)

Jeanne Dorion (1689 – 1749) (Jean Adrien Sédilot-Montreuil)

Marguerite Sédilot (Montreuil) (1717 – 1785) (Jean Thomelet)

Partie 3: Les Québécoises

Marie Louise Thomelet (1741 – 1774) (François Fourmois)

Marie Louise Fourmoy (1763 – 1846) (Joseph Poliquin)

Marie Poliquin (1780 – 1835) (Louis Augustin Racette)

Eulalie Racette (1816 – 1895) (Louis Moisan)

Partie 4:  Les voyageuses

Euphémie Moisan (1845 – 1929) (Israël Lepage)

Célina Lepage (1866 – 1951) (Pierre Fortin)

Partie 5: Les Franco-Ontariennes

Maria Fortin (1903 – 1999) (Thomas Marion)

Huguette Marion (1933 – 1995) (Eugène Bérubé)

Partie 3 : Les Mères Québécoises.

par Robert Bérubé

thomelet

6-Marie-Louise Thomelet

(1741 – 1774)

Marie Louis Thomelet, fille de Marguerite Sédilot dit Montreuil et de Jean Thomelet, est née le 24 janvier 1741, à Québec.

Le 13 janvier 1755, elle épousa Pierre François Fourmoy, fils de Louis Fourmoy et de Scholastique Maldaré. Louis est né le 25 décembre 1725, à Saint Vaast, Diocèse de Cambray, Hainaut, France. Cette ville est dans l’ancienne Wallonie. Louis est probablement arrivé à Québec, en 1754.

Marie Louise et François Fourmoy sont parents des enfants suivants :

Nom

Naissance

Mariage

Décès

Conjoint(e)

Marie Louise Fourmoy

9 sept. 1755

1 juin 1779

L’Assomption

26, 28 juin 1846

Joseph Poliquin

François Fourmoy

4 nov. 1756

Angélique Fourmoy

1,2 déc. 1757

Anne Fourmoy

31 déc. 1758

Thérèse Fourmoy

10 nov. 1761

21 juillet 1763

Marie Louise Fourmoy

7 mars 1763

18 jan. 1785

L’Assomption

Joseph Payet

Jean Baptiste Fourmoy

28 avril 1767

Joseph Fourmoy

20 décembre 1764

Marie Anne Fourmoy

20 nove 1765

Angélique Fourmoy

28 fev 1769

Gabriel Fourmoy

4 octobre 1770

Je n’ai pas trouvé de listes officielles qui énumèrent les membres de cette famille. J’avance le fait que c’est à cause de trois raisons primordiales. Marie Louise est décédée jeune et son époux François Fourmoy ne s’est pas remarié. Il semblerait qu’il y a seulement deux filles qui ont choisi des époux et ce sont les deux Louise. Une a épousé Joseph Poliquin et l’autre Joseph Payet. Étant donné le fait que ces deux soeurs ont le même nom, j’ai accordé la première naissance à celle qui a choisi un mari la première. La troisième raison que j’avance c’est qu’il n’y a pas de descendance masculine Fourmoy issue de François et de Marie Louise.

Pour établir la liste des enfants, j’ai consulté Tanguay ensuite j’ai vérifié des documents et des certificats. J’ai trouvé des certificats de naissance pour tous les enfants ci-haut mentionnés, mais il se pourrait bien qu’il y en ait d’autres. Le tableau reflète le fait que ma recherche de certificats de mariage et de décès n’a pas été trop fructueuse. Donc, le tableau est incomplet!

Dans les documents des notaires qui touchent cette famille, nous retrouvons, seulement une douzaine d’activités telles des ventes, des quittances et des obligations. Il n’y a rien hors de l’ordinaire.

Marie Louise Thomelet décède le 8 septembre 1774, à Québec et ses obsèques ont lieu le lendemain. Elle avait seulement 33 ans.

thomelet 23louise thomelet signature2

Après le décès de Marie Louise, François et ses enfants sont déménagés à la paroisse de Saint-Pierre du Portage de l’Assomption. Les preuves sont les certificats de mariage des deux filles et celui de décès du père.

François Fourmoy décède le 30 mars 1804 à l’Assomption. Ses funérailles sont le lendemain. Le curé signale la présence de son gendre Joseph Poliquin. Le certificat de décès précise qu’il était un jardinier.

7. Marie Louise Fourmoy2

7. Marie Louise Fourmoy

(1763-1846)

Marie Louise Fourmoy, fille de François Fourmoy et de Marie Louise Thomelet, est née le 9 septembre 1755 à Québec et elle a été baptisée le même jour. Il y a deux Marie Louise Fourmoy dans cette famille et nous assumons que celle-ci est la plus vieille.

Marie Louise Fourmoy était âgée de seulement 11 ans lorsque sa mère est décédée et elle était l’aînée de la famille. Sa mère avait donné naissance à 11 enfants et seulement un est décédé jeune selon les documents. Nous devons penser que Marie Louise a assumé beaucoup de responsabilités même si certains enfants sont décédés jeunes. Nous savons qu’elle a pris en charge certaines responsabilités car elle a signé comme témoin au mariage de sa soeur Marie Louise 2.

Le premier juin 1779, Marie Louise épousa Joseph Poliquin à la paroisse Saint Pierre du Portage, à l’Assomption. Joseph Poliquin fils de Jean-Claude Poliquin et de Marie Anne Roy est né le 24 mai 1749, à Beaumont au Québec. Il a été baptisé le jour suivant à l’église Saint-Étienne de Beaumont.

Fourmois Poliquin2

Marie Louise et Joseph sont parents des enfants suivants:

Nom Naissance Mariage Décès Conjoint
Marie Poliquin 4 mars 1780 16 fév.1808 18, 19 août 1835 Louis-Augustin Racette
Élisabeth Poliquin 29 nov 1781 7 juillet 1800 13 juillet 1832 Louis Pelletier
Joseph Poliquin 1784 1785
Angélique Poliquin 1785 18 fév. 1805 Bazile Grégoire
Joseph Poliquin 7 oct.1788 8 janvier 1823 10 avril 1865 Marguerite Chagnon
Josephte Poliquin 27 juin 1793 18 juin 1816 Nicolas Gosselin
Rosalie Poliquin 1795 (1787) 24 jan. 1815 J.B Chevigny
Marie Poliquin 1789 1792
Pierre Poliquin 1789 1791
Marie Louise Poliquin 1792 (1795) ? 1792 (1795)?
Esther Poliquin 1800 29 oct. 1821 Michel Lescarbeau

Nous savons que Joseph Poliquin était vivant en 1821 et il est décédé avant 1846. Un document particulier dit que Joseph Poliquin est décédé le 8 avril 1830, à l’Assomption. Il a été enterré le 10 avril. L’écrit révèle une triste réalité: “Joseph Poliquin mediant âgé d’environ 92 ans”. Certains disent qu’il était le seul Poliquin à l’Assomption donc, que c’est lui.

Joseph Poliquin Mendiant2

Marie Louise Fourmoy est décédée le 26 juin 1846 à l’Assomption. La sépulture a eu lieu le 28. Marie Louise Fourmoy a survécu les décès de ses filles Marie et Élisabeth qui étaient adultes et aussi celui de plusieurs bébés.

8. Marie Poliquin2.jpg

8. Marie Poliquin

1780-1835

Marie Poliquin est la fille de Marie Louise Fourmoy et de Joseph Poliquin. Elle est née le 4 mars 1780 et elle est baptisée, le 5 mars 1780, à la paroisse Saint-Pierre du Portage, dans le village de l’Assomption.

Marie, âgée de 27 ans, épousa un veuf, Louis Augustin Racette, âgé de 49 ans, le 16 février 1808, à la paroisse de l’Assomption du comté de l’Assomption. Louis Augustin, né le 15 octobre 1758, est le fils de Charles Racette et de Marie Anne Tinon dit Desroches. Il y a une différence d’âge de près de 22 ans.

Il semblerait qu’il y a deux Louis Augustin Racette et quelques Augustin Racette, dans cette région et durant cette période de temps ce qui porte à confusion. Donc, j’ai examiné le document du mariage, de près.

Le certificat du mariage précise qu’Augustin est cultivateur et qu’il est veuf de Josephte Quesnel dite Lajoie. Les témoins sont Charles Racet, le père du marié, Jacques (Ignace)(?) et Eustache Racet (les frères) et de Joseph Poliquin, le père de la mariée et de Joseph Poliquin, le frère.

Donc, je me suis référé au document du mariage d’Augustin Racette et de Josephte Quesnel, du 11 novembre 1800, à l’Assomption. Ce document précise que lors de ce mariage, Augustin est veuf de Marie-Anne Houle.

Le document du mariage du 9 novembre 1790, entre Augustin Racette et Marie Anne Houle (Houde), nous révèle qu’il est veuf, de Josephte Foisy (Lafrenière).

Le mariage du 5 octobre 1784, entre Augustin et Josephte Foisy (Lafrenière) nous révèle les noms des parents d’Augustin. Ils sont Charles Racette et Marie Anne Desroches (Tinon).

Marie Poliquin est la quatrième épouse de Louis Augustin Racette. À cause des confusions entre les nombreux Augustin Racette, il est très difficile pour moi de trouver et de déterminer qui sont les enfant de Louis Augustin et de Marie Poliquain.

Il est évident que lorsque Marie Poliquin a épousé Augustin Racette qu’elle assumait aussi une famille. Ne voulant pas faire d’erreurs à cause d’une pénurie de renseignements, je n’ai pas inclus le noms des enfants de Louis Augustin issus de ses trois mariages antécédents. Il se peut aussi que Marie Poliquin a eu d’autres enfants mais je ne l’ai pas trouvé.

Enfants Poliquin-Racette :

Nom Naissance Mariage Décès Conjoint
Théophile Racette 25 février 1812 19 septembre 1831 6 juin 1898 Clinton NY Rosalie Rose Doucet
Eulalie Racette 24 mai 1816 28 juillet 1840 8,10 déc. 1895 Louis Moisan
Exerile Racette 13 octobre 1819 14 août 1854 Pierre Brière

À un moment donné Marie Poliquin est déménagée à St-Jacques l’Achigan où, elle est décédée le 18 août 1835. Elle a été enterée le lendemain, le 19, dans le cimetière de St-Jacques.

Louis Augustin est décédé le 29 novembre 1839 et sa sépulture a eu lieu le lendemain a Saint-Jacques de l’Achigan.

9. Eulalie Racette

9-Eulalie Racette

(1816-1895)

Eulalie Racette, fille de Louis Augustin Racette et de Marie Poliquin, est née le 24 mai 1816, à l’Assomption, au Québec. Sa mère est décédée lorsque Eulalie avait 19 ans, en 1835 et son père est décédé lorsqu’elle avait 23 ans en 1839. Le 28 juillet 1840, lorsqu’elle a épousé Louis Moisan, à St-Jacques l’Achigan, au Québec, elle était orpheline.

Louis Moisan, fils d’Ignace Moisan et d’Élisabeth Bourg, est né le 14 janvier 1819 à St-Jacques L’Achigan. La mère de Louis est décédée en 1857 et son père est décédé en 1859.

Eulalie Racette et Louis Moisan sont parents des enfants suivants :

Nom Naissance Mariage Décès Conjoint
Élodie 21 juillet 1885 Louis Lanoie
Justine 15 nov. 1843 21 août 1887 16, 18 mai 1937 Ludger Robichaud
Euphémie 31 août 1845 6 février 1866 12 sept. 1929 Verner Israël Lepage
Eulalie
Jean Louis 14 juin 1881 Delia Veine
Joseph
Delphis
Godefroy?? d 26 mars 1853 St-Alexis
Euclide (Louis) Le 19 avril 1854 St Alexis
Marie Louise 14 octobre 1855 St Alexis

29 octobre 1858 St-Alexis

25 janvier 1910 Aristide Houle
Alix 22 novembre 1888 Joseph Laporte
Julie?? 1868

J’ai repéré deux recensements dans lesquels, Eulalie est mentionnée. Dans celui de 1851. Elle vit dans la paroisse de Saint-Alexis, comté de Leinster dans ce que l’on appelait à ce temps, le Canada-Est. Eulalie et Louis vivent avec les beaux-parents, Ignace Moisan et Élisabeth Bourg et une belle-soeur, Élise Moisan. Les enfants, Élodie, Justine, Euphémie, Eulalie, Jean Louis et Joseph sont aussi présents. La maison est faite en pièces.

Dans le recensement de 1871, nous apprenons que la famille vit à Saint-Jacques de Montcalm. Les enfants qui vivent avec eux sont Élodie, Eulalie, Jean-Louis, Delphis, Euclide, Marie Louise et Alix. Les occupations de Louis et de ses fils Jean-Louis, Delphis et Euclide sont d’être cultivateurs. Nous apprenons aussi que les parents et les enfants plus vieux ne savent ni écrire, ni lire.

Il y a plusieurs années, mon arrière-grand-oncle Hormidas Lepage, frère de Célina Lepage m’a remis une photo de ses grands-parents Louis Moisan et Eulalie Racette et leur famille. Cette photo en est une des plus vieilles de ma collection. Donc, nous savons ce que Louis et Eulalie avaient l’air.

Quelques années plus tard j’ai trouvé un site dans lequel se trouvait une lettre de Louis Moisan envoyé à son frère Thomas Moisan, pionnier de l’Orégon. La lettre est datée du 27 juillet, 1861.Thomas Moisan est né le 22 décembre 1809, à St-Jacques L’Achigan. Il a épousé Henriette Longtain, fille d’André Longtain et de Nancy Okanagan, une Amérindienne, le 3 octobre 1842 à St-Paul Marion, en Orégon. Thomas est décédé le 15 janvier 1888 à Brooks Marion, Orégon.

Cette lettre est importante car dans la lettre Louis, par l’entremise de son enfant qui a écrit la lettre parle d’Eulalie: “Comme j’étais dit (sic) que ma femme était malade depuis la fin de mars. Ces temps ici elle se couche et lève seule et elle raude un peu dans la maison.” Il semblerait qu’Eulalie était malade à ce temps.

Moisan Racette 2b

Eulalie Racette et Louis Moisan (assis), leurs enfants et petits-enfants

Au site, ci-dessous, vous trouverez la lettre au complet et sa traduction en anglais. Au même site, il y a une autre lettre envoyée par un autre frère. http://freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com/~meilleuro/50609-01.htm

Cette lettre et la photo de la famille Moisan-Racette m’ont motivé, d’écrire le texte, “1861: Lettre de Louis Moisan à son frère Thomas Moisan” publié sur le blogue, il y a quelques semaines. https://robertberubeblog.wordpress.com/2017/01/19/1861-lettre-de-louis-moisan-a-son-frere-thomas-moisan-a-letter-and-picture-from-the-past/

Aussi, j’avais écrit une histoire qui s’appelle “La Vieille Photo” qui parlait seulement de la photo sur le site: http://welovewords.com/documents/la-vieille-photo)

Eulalie est décédée le 8 décembre 1895, et sa sépulture a eu lieu le 10, à St-Jacques l’Achigan. Le 25 mars 1896, son fils Euclide a effectué une déclaration chez le notaire « du décès de feue Mme Eulalie Racette épouse de Mr Louis Moisan, père »

Tout ce que nous savons au sujet du décès de Louis est qu’il est décédé après 1902. Il était vivant lors du recensement canadien de 1901 et il vivait à Saint Jacques.

La semaine prochaine: Partie 4:  Les voyageuses: Euphémie Moisan et sa fille Célina Lepage.

L_Ecaillère-Pierre-Brébiette-XVIIe-siècle-eau-forte-musée-Carnavalet-©-Musée-Carnavalet-–-Roger-Viollet0

Part 3: The Québécoises Mothers: Marie Louise Thomelet, her daughter Marie Louise Fourmoy, her daughter Marie Poliquin et her daughter Eulalie Racette.

by Robert Bérubé

A word to THANK all of YOU for reading my texts! For those of you who take the time to encourage me, I thank you from the bottom of my heart! I am neither a writer nor an historian! I tell stories! I try to make them as accurate as possible by doing a lot of research. However, there are sometimes errors.
Some people have pointed out to me some mistakes in private and even publicly, and I have had the chance to correct the texts to make them more accurate. I thank those individuals who took the time to help me out. I also thank the persons who ask me for permission before sharing, copying, and repeating my texts.
For those  of you interested in receiving my stories automatically, I encourage you to subscribe to my Facebook site at       https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

Part 1: The Migrant Mothers

Françoise Méry (1621 – 1671) (Antoine Brassard)

Jeanne Brassard (1641 – 1709) (Jacques Hédouin-Laforge)

Part 2: The Mothers of Nouvelle-France

Jeanne Andrée Hédouin (1670 – 1747) (Pierre Dorion)

Jeanne Dorion (1689 – 1749) (Jean Adrien Sédilot-Montreuil)

Marguerite Sédilot (Montreuil) (1717 – 1785) (Jean Thomelet)

Part 3: The Québécoises Mothers

Marie Louise Thomelet (1741 – 1774) (François Fourmois)

Marie Louise Fourmoy (1763 – 1846) (Joseph Poliquin)

Marie Poliquin (1780 – 1835) (Louis Augustin Racette)

Eulalie Racette (1816 – 1895) (Louis Moisan)

Part 4:  The Travelling Mothers

Euphémie Moisan (1845 – 1929) (Israël Lepage)

Célina Lepage (1866 – 1951) (Pierre Fortin)

Part 5: The Franco-Ontarian Mothers

Maria Fortin (1903 – 1999) (Thomas Marion)

Huguette Marion (1933 – 1995) (Eugène Bérubé)

thomelet

6-Marie-Louise Thomelet

(1741 – 1774)

Marie Louis Thomelet, daughter of Marguerite Sédilot dit Montreuil and Jean Thomelet, was born on January 24, 1741, in Québec City.

On January 13, 1755, she married Pierre François Fourmoy, son of Louis Fourmoy and Scholastique Maldaré. Louis was born on December 25, 1725, in Saint Vaast, Diocese of Cambray, Hainaut, in France. This town was part of the former Wallonia. Louis probably arrived in Québec City, in 1754.

Marie Louise and François Fourmoy are parents of the following children :

Name

Birth

Marriage

Death

Spouse

Marie Louise Fourmoy

9 sept. 1755

1 june 1779

26, 28 june 1846

Joseph Poliquin

François Fourmoy

4 nov. 1756

Angélique Fourmoy

1,2 déc. 1757

Anne Fourmoy

31 déc. 1758

Thérèse Fourmoy

10 nov. 1761

21 july 1763

Marie Louise Fourmoy

7 march 1763

18 jan. 1785

Joseph Payet

Jean Baptiste Fourmoy

28 april 1767

Joseph Fourmoy

20 déc. 1764

Marie Anne Fourmoy

20 nov. 1765

Angélique Fourmoy

28 feb. 1769

Gabriel Fourmoy

4 oct. 1770

I have not found any official lists that enumerate the members of this family. This is probably because of these three primary reasons. Marie Louise died young and her husband François Fourmoy did not remarry. It seems that there are only two girls who have chosen spouses and these are the two Louises. One married Joseph Poliquin and the other, Joseph Payet. Given the fact that these two sisters have the same name, I granted the first birth to the one who chose a husband first. The third reason I put forward, is that there are no male Fourmoy descendants that continued the progeny of Francois and Marie Louise.

To establish the list of children, I consulted Tanguay then I checked documents and certificates. I have found birth certificates for all of the above-mentioned children, but there may be other birth certificates. The chart reflects the fact that my search for marriage certificates and death certificates has not been too fruitful. So the information is incomplete!

In the documents of notaries who mention this family, we find, only a dozen activities such as sales, receipts and obligations. There is nothing out of the ordinary.

Marie Louise Thomelet died on September 8, 1774, in Québec City, and her funeral was held the following day. She was only 33 years old.

thomelet 23louise thomelet signature2

After the death of Marie Louise, François and his children moved to the parish of Saint-Pierre du Portage de L’Assomption. The proofs of this are found in the marriage certificates of the two girls and the death certificate of the father.

François Fourmoy died on March 30, 1804 at L’Assomption. His funeral was the next day. The parish priest reports the presence of his son-in-law Joseph Poliquin at the funeral. The death certificate states that François was a gardener.

7. Marie Louise Fourmoy2

7. Marie Louise Fourmoy

(1763-1846)

Marie Louise Fourmoy, daughter of François Fourmoy and Marie Louise Thomelet, was born on September 9, 1755 in Québec City and was baptized on the same day. There are two Marie Louise Fourmoy in this family and we assume that this is the oldest one.

Marie Louise Fourmoy was only 11 years old when her mother died and she was the eldest of the family. Her mother had given birth to 11 children and only one died young according to the documents. We must think that Marie Louise had assumed many responsibilities, even if some children died young. We know that she took charge of certain responsibilities because she signed as a witness at the wedding of her sister Marie Louise 2.

On June 1, 1779, Marie Louise married Joseph Poliquin at Saint Pierre du Portage parish, in the village of L’Assomption. Joseph Poliquin son of Jean-Claude Poliquin and Marie Anne Roy was born on May 24, 1749, in Beaumont, Québec. He was baptized the following day at the church of Saint-Étienne de Beaumont.

Fourmois Poliquin2

Marie Louise and Joseph are parents of the following children:

Name

Birth

Marriage

Death

Spouse

Marie Poliquin 4 march 1780 16 feb.1808 18, 19 aug. 1835 Louis-Augustin Racette
Élisabeth Poliquin 29 nov 1781 7 july 1800 13 july 1832 Louis Pelletier
Joseph Poliquin 1784 1785
Angélique Poliquin 1785 18 feb.. 1805 Bazile Grégoire
Joseph Poliquin 7 oct.1788 8 jan. 1823 10 april 1865 Marguerite Chagnon
Josephte Poliquin 27 june 1793 18 june 1816 Nicolas Gosselin
Rosalie Poliquin 1795 (1787) 24 jan 1815 J.B Chevigny
Marie Poliquin 1789 1792
Pierre Poliquin 1789 1791
Marie Louise Poliquin 1792 (1795) ? 1792 (1795)?
Esther Poliquin 1800 29 oct. 1821 Michel Lescarbeau

We know Joseph Poliquin was alive in 1821 and he died before 1846. One particular document says that Joseph Poliquin died on April 8, 1830, in L’Assomption. He was buried on April 10,1830. The writing reveals a sad fact: “Joseph Poliquin “mendiant” (beggar) about 92 years old”. Some say he was the only Poliquin, in L’Assumption, so it must be him.

Joseph Poliquin Mendiant2

Marie Louise Fourmoy died June 26, 1846 at L’Assomption. The burial took place on the 28th. Marie Louise Fourmoy survived the deaths of her daughters, Marie and Elisabeth, who were adults and also that of several babies.

8. Marie Poliquin2

8. Marie Poliquin

1780-18357

Marie Poliquin is the daughter of Marie Louise Fourmoy and Joseph Poliquin. She was born on March 4, 1780, and she was baptized on March 5, 1780, in the parish of Saint-Pierre du Portage, in the village of L’Assomption.

Marie, 27, married a widower, Louis Augustin Racette, aged 49, on February 16, 1808, in the parish of the Assumption, in the County of the Assumption. Louis Augustin, born October 15, 1758, is the son of Charles Racette and Marie Anne Tinon dit Desroches. There is an age difference of almost 22 years.

It would seem that there are two Louis Augustin Racettes and a few other Augustin Racettes, in this region and during this period of time which leads to confusion. So I looked at the marriage document closely.

The marriage certificate specifies that Augustin is a farmer and that he is a widower of Josephte Quesnel dit Lajoie. The witnesses are Charles Racette, the father of the groom, Jacques (Ignace) (?) and Eustache Racette (the brothers) and Joseph Poliquin, the father of the bride and Joseph Poliquin, the brother.

So I referred to the marriage document of Augustin Racette and Josephte Quesnel of November 11, 1800, in L’Assomption. This document specifies that at the time of this marriage, Augustin was the widower of Marie-Anne Houle.

The marriage document of November 9, 1790, between Augustin Racette and Marie Anne Houle (Houde), also reveals that he is a widower and that of Josephte Foisy (Lafrenière).

The marriage of October 5, 1784, between Augustine and Josephte Foisy (Lafrenière) reveals the names of Augustin’s parents. They are Charles Racette and Marie Anne Desroches (Tinon).

Marie Poliquin is the fourth wife of Louis Augustin Racette. Because of the confusion between the many Augustin Racettes, it was very difficult for me to find and determine who are the children of Louis Augustin and Marie Poliquain.

It is evident that when Marie Poliquin married Augustin Racette she also inherited a family of children. Not wanting to make mistakes because of a shortage of information, I did not include the names of Louis Augustin’s children from his three previous marriages. It may also be that Marie Poliquin had other children, but I could not find them.

Following are the Poliquin-Racette children that I was able to find:

Name

Birth

Marriage

Death

Spouse

Théophile Racette 25 fev. 1812 19 sept. 1831 6 june 1898 Clinton NY Rosalie Rose Doucet
Eulalie Racette 24 may 1816 28 july 1840 8,10 déc. 1895 Louis Moisan
Exerile Racette 13 oct. 1819 14 aug. 1854 Pierre Brière

At one point Marie Poliquin moved to St-Jacques l’Achigan, where she died on August 18, 1835. She was buried the next day, on the 19th, in the cemetery of St-Jacques.

Louis Augustin Racette died on November 29, 1839 and his burial took place the following day at Saint-Jacques de l’Achigan.

9. Eulalie Racette

9-Eulalie Racette

(1816-1895)

Eulalie Racette, daughter of Louis Augustin Racette and Marie Poliquin, was born on May 24, 1816, in L’Assomption, Québec. Her mother died when Eulalie was 19, in 1835 and her father died when she was 23 in 1839. On July 28, 1840, when she married Louis Moisan in St-Jacques l’Achigan, Québec, she was an orphan.

Louis Moisan, son of Ignace Moisan and Elisabeth Bourg, was born on January 14, 1819 in St-Jacques L’Achigan. Louis’ mother died in 1857 and his father died in 1859.

Eulalie Racette and Louis Moisan are the parents of the following children:

Name

Birth

Marriage

Death

Spouse

Élodie 21 july1885 Louis Deschamps Lanoie
Justine 15 nov. 1843 21 aug. 1887 16, 18 may 1937 Ludger Robichaud
Euphémie 31 aug. 1845 6 feb. 1866 12 sept. 1929 Israël Lepage
Eulalie
Jean Louis 14 june 1881 Delia Veine
Joseph
Delphis
Godefroy?? d 26 march 1853
Euclide (Louis) Le 19 april 1854
Marie Louise 14 oct. 1855 or

29 oct. 1858

25 jan. 1910 Aristide ou Euclide Houle
Alix Alice 22 nov. 1888 Joseph Laporte
Julie?? 1868

I found two censuses in which Eulalie is mentioned. In the 1851 census, she lives in the parish of St. Alexis, Leinster County in what was called at that time, Canada-East. Eulalie and Louis live with her parents-in-law, Ignace Moisan and Élisabeth Bourg and a sister-in-law, Élise Moisan. The children, Élodie, Justine, Euphémie, Eulalie, Jean Louis and Joseph are also present.

In the census of 1871, we learn that the family lives in Saint-Jacques de Montcalm. The children who live with them are Élodie, Eulalie, Jean-Louis, Delphis, Euclide, Marie Louise and Alix. The occupations of Louis and his sons Jean-Louis, Delphis and Euclide are listed as cultivators (farmers). We also learn that the parents and the older children can neither write nor read.

Several years ago, my great-uncle Hormidas Lepage, brother of Célina Lepage gave me a photo of his grandparents, Louis Moisan and Eulalie Racette and their family. This photo is one of the oldest in my collection. So we know what Louis and Eulalie looked like. They are sitting down.

Moisan Racette 2b

A few years, later I found a site that showed a letter from Louis Moisan sent to his brother Thomas Moisan, a pioneer of Oregon. The letter is dated July 27, 1861. Thomas Moisan was born on December 22, 1809, at St-Jacques L’Achigan. He married Henriette Longtain, daughter of André Longtain and Nancy Okanagan, an Amerindian, on October 3, 1842 in St. Paul Marion, Oregon. Thomas died on January 15, 1888 in Brooks, Marion, Oregon.

This letter is important because in it, Louis, through his child who wrote the letter speaks of Eulalie: “As I told you, my wife was sick, since the end of March. During these present times here she lies down, then gets up alone and then she walks a little bit in the house. ” It seems that Eulalie was sick at that time.

On the site, below, you will find the full letter and its translation in English. On the same site, there is also another letter sent by another brother. http://freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com/~meilleuro/50609-01.htm

This letter and the photograph of the Moisan-Racette family motivated me, to write the text, “1861: Letter of Louis Moisan to his brother Thomas Moisan” published on this blog a few weeks ago. https://robertberubeblog.wordpress.com/2017/01/19/1861-lettre-de-louis-moisan-a-son-frere-thomas-moisan-a-letter-and-picture-from-the-past/

I had also written a story called “La Vieille Photo” which only spoke of the photo. It is on this site: http://welovewords.com/documents/la-vieille-photo)

Eulalie died on December 8, 1895, and her burial took place on the 10th, in Saint Jacques l’Achigan. On March 25, 1896, her son Euclide made a statement to the notary “of the death of the late Madame Eulalie Racette, wife of Monsieur Louis Moisan, father”

All we know about Louis’s death is that he died after 1902. He was alive during the 1901 Canadian census and lived in Saint Jacques.

Next week: The Travelling Mothers: Euphémie Moisan and her daughter Célina Lepage.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s