Marie Pichon imprimeure…et ses conjoints Philippe Gaultier et Charles Sevestre, imprimeurs! Marie Pichon: A Family of Printers and Publishers!

QFGa0011

Marie Pichon imprimeure… et ses conjoints Philippe Gaultier et Charles Sevestre, imprimeurs!

par Robert Bérubé

The English version follows the French one.

Pour les intéressées et intéressés, je vous encourage à vous inscrire à mon site Facebook! https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

 

Philippe Gaultier est né vers 1592 à Clermont-Ferrand. Il est le fils de Thibault Gaultier et d’Anne Curier.

Le 10 juin 1618, à Saint-Sulpice de Paris, il épousa Marie Pichon.

Marie Pichon est née vers 1598, à Saint Germain de Paris. Elle est la fille de Philippe Pichon et de Médarde Vacquemoulin. Philipe épousa Médarde Vacquemoulin, le 28 décembre 1588, à Paris. Philippe Pichon est un maître tourneur en bois.

Philippe Gaultier et Marie Pichon sont parents des enfants suivants:

Nom Naissance Mariage Décès Conjoint(e)
Guillaume dit Lachenaye 1618? (1622) Saint Étienne du Mont, Paris 19 octobre 1648 Québec 26 juillet 1657 Québec Esther De Lambour (Lafeuille)
Claude 22 déc. 1623       Saint Étienne du Mont, Paris
Catherine

 

8 juillet 1626 Saint Étienne du Mont, Paris 13 mai 1638 Québec Après le 3 août 1702 Québec Denis Duquet
Charles dit Boisverdun 2 octobre 1628 Saint Étienne du Mont, Paris 1 août 1656 Québec 29 février 1703 Sainte Foy (ou le 9) Catherine Camus (Le Camus)
Jean Le 5 octobre 1630

Philippe Gaultier est un maître imprimeur à Paris. En novembre 1612, il avait été reçu apprenti à Paris. Le 27 mai 1618, il demeure à l’Île du Palais, rue Traversante. Il devient maître imprimeur le 9 janvier 1625. Il tient boutique rue des Amandiers, à l’enseigne du Pélican, ensuite sur le Pont Neuf, du Côté des Augustins et en 1631 au Palais.

stacks-image-17E3E4D Vieillard

En 1625, il imprime au moins quatre livres dont “L’Entretient des Vieillards ou Miroir dans lequel ils verront les avantages de leur âge pour leur consolation”. En 1626, il en imprime quatre autres dont “La Cognoissance de la bonne et mauvaise fortune” de Djabir ibn Hayyan ibn ‘Abd Allah al Küfi ai Sufu, dit Geber. En 1627, “Les fleurs du grand Guidon” est un des cinq livres imprimés. De 1628 à 1631 nous repérons au moins six livres imprimés. Gaultier imprime en français, en latin et en langue arabe.

Philippe Gauthier décède et est enterré le (13?) 31 août 1631 à Paris. Sa sépulture est à Saint Étienne du Mont. Avant son décès, il avait commencé l’impression d’un livre.

Devenue veuve, Marie Pichon complète l’impression de ce livre en 1632 donc, elle devient imprimeure. Le titre du livre est “La conférence et entrevuë d’Hippocrate et de Démocrite, tirée du grec et commentée par Marcellin Bompart”. (sic)

stacks-image-ED2D565 veuve Gauthier

Vers 1632, la veuve Marie Pichon épousa Charles Sevestre à Paris.

Charles Sevestre est le fils de Charles Sevestre, père et de Marguerite Petitpas. Il est né le 17 janvier 1609, à Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme.

Marie Pichon et Charles Sevestre sont parents des enfants suivants:

Nom Naissance Mariage Décès Conjoint(e)
Marie Denise 29 octobre 1632 Saint Étienne du Mont, Paris 18 juin 1646 Québec              4 août 1659 Québec 14 décembre 1700        Québec Antoine Martin Montpellier Philippe Neveu
Marguerite av. 1635 France 8 avril 1652 Québec 26 novembre 1720 Ste Anne Beaupré Étienne Lessard
Ignace dit Desrochers 12 novembre 1636 Québec 22 juin 1661 Québec
Marie Madeleine 2 janvier 1639 Québec 22 octobre 1653 Québec   22 février 1672 Québec 7 novembre 1706 Québec Jacques Loyer Latour          Louis de Niort
Jeanne 29 décembre 1641 Québec 5 janvier 1648 Québec
Catherine 25 juillet 1644 (1645?) Québec 19 février 1658 Québec 24 janvier 1670 Québec Louis Rouer Devilleray
Charles III 20 novembre 1646 Québec 5 avril 1661 Montréal

Charles est né dans une famille d’imprimeurs et de libraires. Son père aussi nommé Charles Sevestre avait imprimé plus de 40 livres. Parmi les plus connus sont: “Les jours et les nuicts du sr de la Fontan (Jean de la Fontaine)” en 1606, “Les essais de Michel seigneur de Montaigne” en 1608 et 1611, “La Toyson d’or en 1612”.

toison 1612

7v-liv1612_imp_sevestre-charlesII-TO-front4

Je vous encourage à visiter la page extraordinaire au sujet des imprimeurs Philippe Gaultier, Charles Sevestre et les ancêtres de Charles Sevestre créée par Denis Savard à: http://savart.info/ (Famille Gaultier et Savard)

Charles Sevestre fils, est reçu maître imprimeur à Paris le 19 mai 1633. Entre 1632 et 1634, il publie au moins 14 livres dont : “Le second tome du Parnasse des chansons à danser” et “l’Ouverture de L’escolle de philosophie transmutatoire metallique”.

stacks-image-729339E-552x798

Il est difficile de comprendre pourquoi Marie Pichon, son conjoint Charles Sevestre, ses enfants, Guillaume, Catherine et Charles Gauthier et Denise et Marguerite Sevestre ont décidé de venir s’établir en Nouvelle-France, en 1636. En plus, sa belle-mère Marguerite Petitpas et ses beaux-frères Thomas, Jacques et Étienne Sevestre faisaient partie de l’aventure! De plus, Marie a quitté la France et elle était enceinte, car son fils Ignace est né le 12 novembre 1636. Ces imprimeurs, imprégnés dans un monde de culture à Paris, semblent avoir été obligés d’abandonner la pratique de leur métier car il n’y a pas d’imprimeries en Nouvelle-France.

Les affaires des imprimeurs Sevestre semblaient prospères en France mais ils ont été victimes de leurs propres maladresses. Selon Jacques Mathieu et Eugen Kedl dans “Les Plaines d’Abraham: le culte de l’idéal” les Sevestre, “publièrent quelques traités d’alchimie et des écrits de religion huguenote et calviniste, orientations que le parlement de Paris condamne avec force dans les années 1630. La famille Sevestre préféra vraisemblablement s’expatrier dans une lointaine colonie et s’y faire oublier”.

L’arrivée de la famille Pichon-Gauthier-Sevestre augmentait la population chétive d’Européens en Nouvelle-France. La mère des frères Sevestre, Marguerite Petitpas née vers 1585 est décédée quatre ans après la traversée, le 13 septembre 1640, “en sa cabane au Cap Diamant”!

Charles Pichon, notre ancêtre, est le seul frère à laisser une descendance sur le territoire de l’Amérique. Le PRDH, identifie deux frères et ils sont Jacques et Étienne. En plus des deux le fichier Origines identifie Thomas comme frère.  Certains affirment “qu’on perd la trace de Thomas peu de temps après son arrivée en Nouvelle-France”.

En 1641, Charles Sevestre est un « habitant demeurant aud. Québec ». En 1645, il est commis du magasin. Le 23 août 1648, il se fait élire syndic de la Communauté des Habitants. Il initie les travaux de la première église de Trois-Rivières en 1649. Le 8 mai 1651, il devient le premier juge-prévôt de la seigneurie de Lauzon. En 1651, il occupe la position de lieutenant particulier, civil et criminel, de la Sénéchaussée de Québec. Durant sa vie active en Nouvelle-France, il a acquis plusieurs territoires. Il a fait au moins trois voyages aller-retour en France pour régler des affaires de famille.

En reconnaissant les réalités difficiles pour les femmes de la nouvelle colonie, il suffit d’observer les faits suivants : Catherine Gaultier avait 12 ans lorsqu’elle a épousé Denis Duquet qui en avait 23! Elle devient veuve en 1675 et, elle se fait connaître comme une femme d’affaires exceptionnelle. Denise Sevestre a 14 ans et son conjoint Antoine Martin dit Montpellier en a 58, lors de son premier mariage! Presque trois mois après le décès d’Antoine, elle épouse Philippe Neveu, elle a 27 ans et lui en a 25. Nous apprenons le fait qu’elle est « séparée de bien » d’avec Philippe quelques années avant son décès! Marguerite Sevestre a 16 ans lorsqu’elle épousa Étienne Lessard, 29 ans. Madeleine en a 14, et Jacques Loyer en a 27. Catherine a 14 ans et Louis Rouer en a 29 lors de son mariage!

Charles Sevestre fils est décédé le 8 décembre, 1657 et il a été enterré le lendemain, sous son banc d’église.

À la suite du décès de Charles Sevestre, une dispute a eu lieu entre les enfants héritiers de Charles. Les terres des Plaines d’Abraham étaient divisées entre Denise Sevestre, Marguerite Sevestre et Catherine Sevestre. C’est Catherine qui hérita des terres!

Les enfants de Marie Pichon, Claude et Jean Gaultier sont probablement décédés en bas âge en France, son fils Guillaume Gaultier est décédé le 26 juillet 1657. Sa fille Jeanne Sevestre est morte à l’âge de sept ans. Son gendre Antoine Martin est décédé en 1659, cependant, il était 12 ans plus vieux que sa belle-mère. Sa plus grande tristesse est probablement le décès de son plus jeune fils, Charles III, qui s’est noyé près de Montréal, le 5 avril 1661. Son corps n’a pas été trouvé et Marie est morte moins d’un mois après.

Marie décède le 3 mai, 1661 à Québec. Elle est enterrée le lendemain sous son banc, dans l’église, près de son conjoint. Son fils Ignace est décédé le 22 juin de la même année! Il a été tué dans une attaque Iroquoise.

Marie Pichon est l’ancêtre de certains Gaultier, des Duquet, de certains Martin, des Neveu et des Lessard. Il n’y a pas de descendance Sevestre!

La personne qui m’a fait découvrir les trois ancêtres présentés aujourd’hui est madame Marie Vaillancourt par son site “Petites histoires de nos ancêtres en Nouvelle-France”. Les histoires fascinantes de madame Vaillancourt ont définitivement influencé ma décision de rédiger la petite histoire de mes ancêtres sur le présent blogue!

Dans son histoire “Imprimeurs à Paris” elle parle des trois ancêtres. http://histoiresdancetres.com/vaillancourt/imprimeurs-a-paris/

Marie Vaillancourt fait aussi référence à un autre site, celui de monsieur Denis Savard. Un excellent site qui se démarque par les recherches poussées de monsieur Savard. http://savart.info/imprimeurs/ et en particulier http://savart.info/gaultier/gaultier2/

Je remercie madame Vaillancourt et monsieur Savard d’avoir partagé le fruit de leurs recherches!

Il y a quatre lignées de descendance de Marie Pichon à moi.

Gaultier-Blain-moi Gaultier-Fréchette-moi
Marie Pichon

Charles Gaultier (Boisverdun)

Claire-Françoise Gaultier (Boisverdun)

Pierre Aubertin

Marie Josphte Aubertin

Louis Quay (Éthier-Dragon)

Jean Baptiste Quay (Éthier-Dragon)

Zoé Quay (Éthier-Dragon)

Marguerite Blain

Alexandre fils Bérubé

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

Marie Pichon

Catherine Gaultier

Pierre Duquette

Anne Duquette

Anne Marguerite Thomas

Marie Anne Papilleau (Périgny)

François Lefebvre (Villemure)

Pélagie Lefebvre (Villemure)

Félicité Rivard (Laglanderie)

Joseph 1 Fréchette

Joseph 2 Hermidas Fréchette

Lucienda Fréchette

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

Gaultier-Fortin-moi Sevestre-Fréchette-moi
Catherine Gaultier

Françoise Duquette

Louis Joseph Morel (de la Durantaye)

Charles Alexandre Morel (de la Durantaye)

Charles Joseph Morel (de la Durantaye)

Jean Marie Morel (de la Durantaye) (Briand)

Xavier Briand

Lidia Briand

Pierre 2 Fortin

Maria Fortin

Huguette Marion

Robert Bérubé

Marie Pichon

Denise Sevestre

Madeleine Neveu

Madeleine Cadieux

Madeleine Michaud

Jeanne Dionne

Louis 2 Dubé

Vincent Dubé

Olive Dubé

Joseph Paquin

Olive Paquin

Lucienda Fréchette

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

Un petit mot pour vous REMERCIER de lire mes textes! Pour ceux et celles qui m’encouragent, je vous remercie du plus profond du coeur! Je ne suis ni écrivain, ni historien! Je raconte des histoires! Je tente de les rendre aussi justes que possible par mes recherches. Cependant, il peut y avoir des erreurs. Certaines personnes m’ont fait remarquer diverses coquilles en privé et même publiquement et j’ai eu la chance de corriger les histoires pour les rendre plus congruentes. Je suis reconnaissant envers ces gens. Je remercie aussi les individus qui me demandent la permission avant de partager, copier, et répéter mes textes.

Pour les intéressées et intéressés, je vous encourage à vous inscrire à mon site Facebook! https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

QFGa0011

Marie Pichon, Philippe Gaultier and Charles Sevestre : A Family of Printers and Publishers!

by Robert Bérubé

For those  of you interested in receiving my stories automatically, I encourage you to subscribe to my Facebook site at    

 https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

 

Philippe Gaultier, was born in 1592 in Clermont-Ferrand, France. He is the son of Thibault Gaultier and Anne Curier.

On June 10th, 1618, in Saint-Sulpice of Paris, he married Marie Pichon. Marie Pichon was born around 1598, in Saint Germain of Paris. She is the daughter of Philippe Pichon and Médarde Vacquemoulin. Philipe married Médarde Vacquemoulin on December 28th, 1588, in Paris. Philippe Pichon is a master wood turner.

Philippe Gaultier and Marie Pichon are parents of the following children:

Name Birth Marriage Death Spouse
Guillaume dit Lachenaye 1618? (1622) Saint Étienne du Mont, Paris 19 oct. 1648 Québec 26 july 1657 Québec Esther Delambour (Lafeuille)
Claude 22 déc. 1623 Saint Étienne du Mont, Paris
Catherine 8 july 1626 Saint Étienne du Mont, Paris 13 may 1638 Québec After Aug. 3, 1702 Québec Denis Duquet
Charles dit Boisverdun 2 oct. 1628 Saint Étienne du Mont, Paris 1 aug. 1656 Québec 29 feb. 1703 Sainte Foy (or 9th) Catherine Camus (Le Camus)
Jean 5 oct.1630

Philippe Gaultier is a master printer in Paris. In November, 1612, he had been accepted as an apprentice in Paris. On May 27th, 1618, he lived on Île du Palais, on Traversante Street. He became a master printer on January 9th, 1625. He owned a shop on “rue des Amandiers in Paris” at the “enseigne (sign) du Pélican”. After this he had a boutique on Pont Neuf on the Côté of the Augustins and in 1631 at the Palace.

stacks-image-17E3E4D Vieillard

In 1625, he published at least four books, of which “L’Entretient des Vieillards ou Miroir dans lequel ils verront les avantages de leur âge pour leur consolation”. In 1626, he prints four others among which “La Cognoissance de la bonne et mauvaise fortune” de Djabir ibn Hayyan ibn ‘Abd Allah al Küfi ai Sufu, dit Geber. En 1627, “Les fleurs du grand Guidon” is one of five printed books. From 1628 till 1631 we identify at least six printed books. Gaultier prints in French, in Latin and in the Arabic language.

Philippe Gauthier dies and is buried (13?) on August 31st, 1631 in Paris. His burial is at Saint-Étienne-du-Mont. Before he died, he had started the publication of a book.

The widow, Marie Pichon completes the printing of this book in 1632 thus, she becomes a woman publisher. The title of the book is “La conférence et entrevuë d’Hippocrate et de Démocrite, tirée du grec et commentée par Marcellin Bompart”. (sic)

stacks-image-ED2D565 veuve Gauthier

In 1632, the widow Marie Pichon married Charles Sevestre in Paris.

Charles Sevestre is the son of Charles Sevestre, father and of Marguerite Petitpas. He was born on January 17th, 1609 in Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme.

Marie Pichon and Charles Sevestre are parents of the following children:

Name Birth Marriage Death Spouse
Marie Denise 29 october1632 Saint Étienne du Mont Paris 18 june 1646 Québec              4 aug. 1659 Québec 14 déc. 1700 Québec Antoine Martin Montpellier Philippe Neveu
Marguerite before 1635 France 8 april 1652 Québec 26 november 1720 Ste Anne Beaupré Étienne Lessard
Ignace dit Desrochers 12 november 1636 Québec 22 june 1661 Québec
Marie Madeleine 2 jan. 1639 Québec 22 october 1653 Québec            22 feb. 1672 Québec 7 november 1706 Québec Jacques Loyer Latour        Louis de Niort
Jeanne 29 décember 1641 Québec 5 jan. 1648 Québec
Catherine 25 july 1644 (1645?) Québec 19 feb. 1658 Québec 24 jan. 1670 Québec Louis Rouer Devilleray
Charles III 20 november 1646 Québec 5 april 1661 Montréal

Charles was born in a family of printers and booksellers. His father, Charles Sevestre senior had printed more than 40 books. Among the most known are: “Les jours et les nuicts du sr de la Fontan (Jean de la Fontaine)” in 1606, “Les essais de Michel seigneur de Montaigne” in 1608 and 1611, “La Toyson d’or” en 1612.

toison 1612

7v-liv1612_imp_sevestre-charlesII-TO-front4

I encourage you to visit a page of exceptional quality, regarding the printers Philippe Gaultier, Charles Sevestre and the ancestors of Charles Sevestre created by Denis Savard in: http: / savart.info / (Gaultier et Savard family).

Charles Sevestre son was recognised as a master printer in Paris on May 19th, 1633. Between 1632 and 1634, he publishes at least 14 books among which: “Le second tome du Parnasse des chansons à danser” et “l’Ouverture de L’escolle de philosophie transmutatoire metallique”.

stacks-image-729339E-552x798

It is difficult to understand why Marie Pichon, her spouse Charles Sevestre, her children, Guillaume, Catherine and Charles Gautier and Denise and Marguerite Sevestre decided to establish themselves in Nouvelle-France, in 1636. Besides, her mother-in-law Marguerite Petitpas and her brothers-in-law Thomas, Jacques and Étienne Sevestre were part of the adventure! Furthermore, Marie left France and she was pregnant because her son Ignace was born on November 12th, 1636. These printers (publishers) left a world of culture in Paris and it seems that they had been obliged to abandon their trades because there are no printing houses in Nouvelle-France.

The business affairs of the printers Sevestre seemed prosperous in France, but they were victims of their own clumsiness. According to Jacques Mathieu and Eugen Kedl in “Les Plaines d’Abraham: le culte de l’idéal” Sevestre, “published some treatises of alchemy and the papers of the Huguenot and Calvinist religion , and orientations which the parliament of Paris condemns with force in the 1630s. The Sevestre family most probably preferred to emigrate in a distant one colony and be forgotten”.

The arrival of the Pichon-Gauthier-Sevestre family augmented significantly the small European population The mother of the Sevestre brothers, Marguerite Petitpas born in 1585 died four years after her arrival, on September 13th, 1640, “in her hut on the Cape Diamant”!

Charles Pichon, our ancestor, is the only brother to leave a descendance on the North American territory. The PRDH, identifies two brothers and they are Jacques and Étienne. Besides these two, the fichier “Origines” also recognizes Thomas “whose trace was lost in Nouvelle-France”.

In 1641, Charles Sevestre is a “habitant living in Québec”. In 1645, he is the merchant of the store. On August 23rd, 1648, he is elected as the “syndic de la Communauté des Habitants” (the management agent of the Community of the habitants). He initiates the building of the first church of Trois-Rivières in 1649. On May 8th, 1651, he becomes the first judge-provost of the seigneury of Lauzon. In 1651, he occupies the position of the “particulier” civil and criminal lieutenant, of the sénéchaussée of Quebec. In Nouvelle-France, he acquired several territories. He made three return journeys to France to settle family affairs.

To recognize difficult realities for the women of the new colony, one only needs to observe the following facts: Catherine Gaultier, was 12 years old when she married Denis Duquet who was 23! She becomes a widow in 1675 and became known as an exceptional businesswoman. Denise Sevestre is 14 years old and her spouse Antoine Martin dit Montpellier is 58 years of age! Almost three months after the death of Antoine, she became the spouse of Philippe Neveu, She is 27 years old and he is 25. We learn the fact that she ” is separated from from Philippe a few years before her death! (Séparation de biens) Marguerite Sevestre is 16 years old when she marries Étienne Lessard, aged 29. Madeleine is 14 whereas Jacques Loyer is 27 years old. Catherine is 14 years and Louis Rouer is 29 when they marry!

Charles Sevestre died on December 8th, 1657 and was buried the next day, under his church pew.

Following the death of Charles Sevestre, a quarrel took place between the children who were the heirs. The lands that he owned on the Plains of Abraham were divided between Denise Sevestre, Marguerite Sevestre and Catherine Sevestre. They agreed to hold a lottery to see which one of the three would get the land. It is Catherine, who inherited the properties.

The children of Marie Pichon, Claude and Jean Gaultier probably died very young in France, her son Guillaume Gaultier died on July 26th, 1657. His daughter Jeanne Sevestre died at the age of seven. Her son-in-law Antoine Martin died in 1659, however, he was 12 years older than his mother-in-law. Her biggest sadness is probably the death of her youngest son, Charles III, who drowned himself near Montréal, on April 5th, 1661. His body was not found and Marie died less than a month later.

Marie dies on May 3rd, 1661 in Québec. She is buried the next day under her bench in the church near her spouse. Her son Ignace died on June 22nd of the same year! He was killed in an attack by the Iroquois.

Marie Pichon is the ancestor of certain Gaultier, the Duquet, certain Martin, the Neveu and Lessard. There are no Sévestre descendants!

The person who made me discover the three ancestors that I write about today is madame Marie Vaillancourt in her site : “Petites histoires de nos ancêtres en Nouvelle-France”. (Short stories of our ancestors in Nouvelle-France”. Madame Vaillancourt’s fascinating stories definitively influenced my decision to draft the short stories about my ancestors on the present blog! In her story ‘Imprimeurs à Paris” (Printers in Paris) she speaks about these three ancestors. http://histoiresdancetres.com/vaillancourt/imprimeurs-a-paris/

Vaillancourt made reference also to another site, that of the Monsieur Denis Savard. An excellent site which distinguishes itself by Monsieur Savard’s advanced research. http://savart.info/imprimeurs/ and in particular http://savart.info/gaultier/gaultier2/

I thank madame Vaillancourt and Monsieur Savard for having shared their research.

There are four lines that come down to me!

Gaultier-Blain-me Gaultier-Fréchette-me
Marie Pichon

Charles Gaultier (Boisverdun)

Claire-Françoise Gaultier (Boisverdun)

Pierre Aubertin

Marie Josphte Aubertin

Louis Quay (Éthier-Dragon)

Jean Baptiste Quay (Éthier-Dragon)

Zoé Quay (Éthier-Dragon)

Marguerite Blain

Alexandre fils Bérubé

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

Marie Pichon

Catherine Gaultier

Pierre Duquette

Anne Duquette

Anne Marguerite Thomas

Marie Anne Papilleau (Périgny)

François Lefebvre (Villemure)

Pélagie Lefebvre (Villemure)

Félicité Rivard (Laglanderie)

Joseph 1 Fréchette

Joseph 2 Hermidas Fréchette

Lucienda Fréchette

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

Gaultier-Fortin-me Sevestre-Fréchette-me
Catherine Gaultier

Françoise Duquette

Louis Joseph Morel (de la Durantaye)

Charles Alexandre Morel (de la Durantaye)

Charles Joseph Morel (de la Durantaye)

Jean Marie Morel (de la Durantaye) (Briand)

Xavier Briand

Lidia Briand

Pierre 2 Fortin

Maria Fortin

Huguette Marion

Robert Bérubé

Marie Pichon

Denise Sevestre

Madeleine Neveu

Madeleine Cadieux

Madeleine Michaud

Jeanne Dionne

Louis 2 Dubé

Vincent Dubé

Olive Dubé

Joseph Paquin

Olive Paquin

Lucienda Fréchette

Eugène Bérubé

Robert Bérubé

For those  of you interested in receiving my stories automatically, I encourage you to subscribe to my Facebook site at      

https://www.facebook.com/groups/394084010943300/

A word to THANK all of YOU for reading my texts! For those of you who take the time to encourage me, I thank you from the bottom of my heart! I am neither a writer nor an historian! I tell stories! I try to make them as accurate as possible by doing a lot of research. However, there are sometimes errors.
Some people have pointed out to me some mistakes in private and even publicly, and I have had the chance to correct the texts to make them more accurate. I thank those individuals who took the time to help me out. I also thank the persons who ask me for permission before sharing, copying, and repeating my texts

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s