Marie Rollet (1580-1649): La première canadienne. The First Canadienne!

The English text follows the French one.

Une des premières femmes et Françaises à venir s’établir en Nouvelle-France en territoire d’Amérique était Marie Rollet épouse de Louis Hébert. Nous pourrions aussi dire que ses deux filles Anne et Guillemette Hébert sont aussi pionnières. Cependant, le titre de mère de la patrie revient à Marie car elle est la première Européenne à laisser une descendance. Marie Rollet est née vers 1580 à Paris en France.

Marie Rollet et son conjoint Louis Hébert sont parents de trois enfants: Anne, Guillemette, et Guillaume Hébert. Je ne répéterai pas les notices biographiques de Marie Rollet car il y a plusieurs excellentes biographies que je vous conseille de lire et j’en ai noté quelques unes ci-bas.

Cependant, j’aimerais bien mettre en évidence le suivant concernant notre aïeule.

9de7a069-1645-4b5e-a941-abb6d2d4f9525

Marie Rollet, son époux Louis Hébert et leurs trois enfants ont quitté Honfleur en France le 11 mars 1617 sur le voilier le Saint-Étienne. En plus de Samuel de Champlain, son frère Claude Rollet, son futur gendre Étienne Jonquet et les missionnaires récollets Joseph Le Caron et Paul Huet sont à bord. Le voyage dure trois mois et les conditions du voyage sont telles que les voyageurs vivent une continuelle appréhension de la mort. Il est écrit : ”Une fois Marie Rollet élève ses deux enfants (Guillemette et Guillaume) par les coutils pour qu’ils reçoivent des récollets ce qu’elle croyait être leur dernière bénédiction.” Il arrivent à Québec le 15 juillet 1617. Il faudrait peut-être comparer ce type de voyage à un voyage en espace aujourd’hui. Il faut aussi préciser que la famille Hébert-Rollet est arrivée en Amérique du Nord trois ans avant l’arrivée du Mayflower!

9pua0092b

Carte de Québec

Une fois en Nouvelle-France, Marie Rollet aide son mari à soigner les malades et partage avec lui son intérêt pour les Amérindiens. Elle s’occupe de l’instruction des jeunes filles et des garçons amérindiens. Nous pouvons lui attribuer les titres de première enseignante, de première infirmière et de première sage-femme.

Marie a vécu plusieurs joies et aussi plusieurs épreuves personnelles. En 1617, sa fille Anne Hébert a épousé Étienne Jonquet. Malheureusement, en 1619 Anne est décédée en donnant naissance à un enfant qui n’a pas survécu. Elle avait à peine 17 ans. En 1621, sa fille Guillemette épouse Guillaume Couillard. En 1627, Louis Hébert tombe sur la glace et il décède de ses blessures le 25 janvier 1627. Deux ans après la mort de Louis, Marie choisit Guillaume Hubou comme second époux.

En 1629, les frères Kirke prennent possession de Québec au nom de l’Angleterre. Marie décide de rester à Québec avec sa famille. Québec n’est plus en Nouvelle-France mais est occupé par les Anglais. Samuel de Champlain et la plupart des Français retournent en France. Il reste peut-être une quinzaine de Français y compris des coureurs de bois. Des recherches effectuées il n’y a pas longtemps par Gail Moreau-Desharnaies de la « French-Canadian Heritage Society of Michigan » révèlent que les familles Abraham Martin et son épouse Marguerite Langlois ainsi que Pierre Desportes et son épouse Françoise Langlois sont aussi retournées en France. Marie Rollet, son conjoint, sa fille Guillemette et son conjoint Guillaume Couillard et son fils Guillaume Hébert ainsi que ses petits enfants sont demeurés à Québec. SVP voir l’article : « Ceux qui restent » tiré de NOS RACINES, L’HISTOIRE VIVANTE DES QUÉBÉCOIS, 5 p. 102 (photo ci-dessous)

tire-de-nos-racines-5-p-102

Tiré de Nos Racines 5 p. 102

J’avance le principe qu’en demeurant à Québec durant l’occupation Marie abandonna son status de Française et elle est devenue par la force des choses Canadienne, car la Nouvelle France n’existait plus! Nous devons reconnaître que les gens qui sont demeurés à Québec à cette date sont les Premiers Canadiens. Marie Rollet, Guillaume Hubou, Guillaume Hébert, Guillemette Hébert, Guillaume Couillard et leurs enfants, ainsi que nos ancêtres coureurs de bois et voyageurs Jacques Hertel, Nicolas Marsolet, et notre proche parent François Marguerie sont les pionniers Canadiens de notre pays!

Après le retour des Français en 1632, sa maison devient un foyer pour les Amérindiennes confiées aux Jésuites pour leur éducation. Marie Rollet était présente lorsque Champlain est devenu paralysé et lors de son décès, le 25 décembre 1635.

En 1634, son fils Guillaume Hébert épousa Hélène Desportes. Malheureusement, en 1639 Guillaume est décédé. Nous ne connaissons pas les causes de son décès. Le fils de Guillaume, fut tué par les Iroquois ce qui fait qu’il n’y a pas de descendants du nom de Hébert qui sont issus de Louis et Marie.

Sa fille Guillemette et son époux Guillaume Couillard lui survécurent et assurèrent une très grande descendance de Couillard. Elle a certainement vu le mariage de ses petites filles Louise, Marguerite, Élisabeth et Marie Couillard. Elle était constaté la naissance des arrières petits-enfants suivants : Ignace Nicolet, Marguerite Nicolet, Marguerite Macart, Madeleine Guyon et Jean François Bissot. C’est certainement avec tristesse qu’elle a appris le décès de sa petite fille Louise Couillard en 1641.

Marie Rollet meurt à Québec le 27 mai 1649.

marie_rollet_et_ses_enfants_-_03

Monument de Marie Rollet et de ses trois enfants.

Dans le parc Montmorency, à Québec, un monument représente Marie Rollet serrant dans ses bras ses trois enfants Anne, Guillaume et Guillemette. On y voit aussi Louis Hébert tenant une gerbe de blé dans une main et une faucille dans l’autre. Sur l’autre partie du socle du monument, son gendre Guillaume Couillard est appuyé sur une charrue. Finalement, un hôtel à Québec porte son nom de même qu’une école à Montréal. Il y a aussi plusieurs autres monuments et effigies qui témoignent de son existence!

1181457-gfrollethebertscrollrollet-2-1hotel-marie-rollet-hotel-marie-rollet-hotel-marie-rollet

La semaine prochaine : 1861: Lettre de Louis Moisan à son frère Thomas Moisan

Site intéressants concernant Marie Rollet : Interesting sites that speak of Marie Rollet (Français et English)

Chanson au sujet de Marie Rollet: https://www.youtube.com/watch?v=3yZa7BkGo3M&list=PL3OLIL46NWrIjRS5jj50zlgY7mM2POJtF&index=7
Article dans le Devoir: http://www.ledevoir.com/opinions/idees/488759/marie-rollet-etre-femme-et-pionniere?utm_campaign=Autopost&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
Sculpture : Marie Rollet et ses enfants http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=111412&type=bien#.WErwWYWcHIU
Dictionnaire biographique du Canada http://www.biographi.ca/fr/bio/rollet_marie_1E.html
Dictionnary of Canadian Biography http://www.biographi.ca/en/bio/rollet_marie_1E.html
Wikipedia français https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Rollet
A History in Families https://quebecroots.wordpress.com/2008/08/27/marie-rollet-1580-1649/
Marie Rollet first person to nurse…http://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/nursing/
A Point in History http://www.apointinhistory.net/hebert.php
Marie Rollet : mère de la Nouvelle-France https://www.editionsdelisatis.com/les-collections/bonjour-lhistoire/marie-rollet
Un storyboard pour enfants : http://www.storyboardthat.com/storyboards/72494/marie-rollet-hebert

Marie Rollet: The First Canadienne!

One of the first French women to come to New France to settle in North American Territory was Marie Rollet, spouse of Louis Hébert. We could also say that her two daughters Anne and Guillemette Hébert are also pioneers. However, the title of mother of the country should be attributed to Marie because she is the first European woman to have descendants. Marie Rollet was born around 1580 in Paris, France.

Marie Rollet and Louis Hébert are parents of three children: Anne, Guillemette, and Guillaume Hébert. I will not repeat all the biographical information regarding Marie Rollet because there are several excellent biographies that I advise you to read and I have noted some of them above.

However, I would like to highlight the following regarding our ancestress:

Marie Rollet, her husband Louis Hébert and their three children left Honfleur in France on March 11, 1617 and sailed on the Saint-Étienne. In addition to Samuel de Champlain, her brother Claude Rollet, her future son-in-law Étienne Jonquet and the Récollet missionaries Joseph Le Caron and Paul Huet are on board. The journey lasts three months and the conditions of the journey are such that the travelers live in a continual apprehension of death. It is written: ‘Once Marie Rollet raised her two children (Guillemette and Guillaume) by the britches so that they would receive from the Récollets what she believed to be their last blessing.’ ‘They arrived in Quebec City on July 15, 1617. Perhaps we should compare this type of voyage to a space journey today. It should also be noted that the Hébert-Rollet family arrived in North America three years before the arrival of the Mayflower!

Once in New France, Marie Rollet assisted her husband in caring for the sick and shared his interest with First Nations people. She was in charge of educating Native girls and boys. We can qualify her as the first teacher, the first nurse and the first midwife of Québec.

Marie lived through many joys and also was dealt several challenges. In 1617, her daughter Anne Hébert married Étienne Jonquet. Unfortunately, in 1619 Anne died giving birth to a child who did not survive. She was only 17 years old. In 1621, her daughter Guillemette married Guillaume Couillard. In 1627, Louis Hébert fell on the ice and died of head wounds on January 25, 1627. Two years after the death of Louis, Marie chose Guillaume Hubou as a second husband.

In 1629, the Kirke brothers invaded Québec in the name of England. Marie decided to stay with her family in Québec City. Québec was no longer a part of New France and was occupied by the English. Samuel de Champlain and most Frenchmen returned to France. There are perhaps fifteen French people, including some Coureurs de bois who remained. Research conducted by Gail Moreau-Desharnaies of the French-Canadian Heritage Society of Michigan reveals that the families of Abraham Martin and his wife Marguerite Langlois and Pierre Desportes and his wife Françoise Langlois also returned to France. Marie Rollet, her spouse, her daughter Guillemette and her spouse Guillaume Couillard and son Guillaume Hébert and her grandchildren remained in Quebec City. Please see the article in French: (not translated « Ceux qui restent » tiré de NOS RACINES, L’HISTOIRE VIVANTE DES QUÉBÉCOIS, 5 p. 102 (photo ci-haut).

I am advancing the principle that by staying in Québec during the occupation Marie abandoned her status as a French woman and became a Canadian because New France no longer existed! We should recognize the fact that the people who stayed in Québec on that date are the First Canadians. Marie Rollet, Guillaume Hubou, Guillaume Hébert, Guillemette Hebert, Guillaume Couillard and their children, as well as our Coureurs de bois and Voyageurs ancestors Jacques Hertel, Nicolas Marsolet and our close relative François Marguerie are the Canadian pioneers of our country!

After the return of the French in 1632, her house became a refuge for the Amerindians. Marie Rollet was also present when Champlain became paralyzed and on his death December 25, 1635.

In 1634, her son Guillaume Hébert married Hélène Desportes. Unfortunately, in 1639 Guillaume died. We do not know the cause of his death. Guillaume’s son was killed by the Iroquois, which means that there are no descendants of the name of Hébert who are the descendants of Louis and Marie.

His daughter Guillemette and her husband Guillaume Couillard survived her and ensured a descendance through the Couillard name. Marie Rollet saw the mariages of her grandaughters Louise, Marguerite, Elisabeth and Marie Couillard. She was probably aware of the birth of her great grandchildren : Ignace Nicolet, Marguerite Nicolet, Marguerite Macart, Madeleine Guyon and Jean François Bissot. It is probably with great sadness that she learned of the death of her granddaughter Louise Couillard in 1641.

Marie Rollet died on May 27, 1649 in Québec.

Montmorency Park in Québec City, a monument depicts Marie Rollet hugging her three children Anne, Guillaume and Guillemette. There is also Louis Hébert holding a sheaf of wheat in one hand and a sickle in the other. On the other part of the base of the monument, her son-in-law Guillaume Couillard is leaning on a plow. A hotel in Québec bears her name as well as a school in Montreal. There are several other monuments and effigies that bear witness to her life in New France.

Next week: 1861: A Letter from the Past: Louis Moisan to his Brother Thomas Moisan

 

Advertisements

6 thoughts on “Marie Rollet (1580-1649): La première canadienne. The First Canadienne!

  1. J’aime beaucoup ton blog parce que tes rédactions sont super intéressantes et bien documentées. J’ai bien hâte de voir ton 3e blogue.
    Ceci dit, j’ai fondé le site web de la Société Historiquie de Nipissing Ouest en 2014 et je suis toujours à la recherche d’articles intéressants pour ajouter aux différents dossiers qui s’y trouvent. Me donnerais-tu la permission de me servir de ton lien pour faire paraître tes histoires de généalogie dans le dossier Généalogie de la Société Historique de Nipissing Ouest? Cette partie de ta généalogie est aussi ma généalogie, et tous ces descendants sont éparpilés un peu partout dans la région Verner, Lavigne, Warren, etc. Voici le lien de cette société si tu désires le zieuter avant de me rendre réponse :http://societehistoriquenipissingouest.weebly.com/
    Merci encore pour ce blogue – Très beau travail et bonne année en passant!
    Raymonde

    Like

      • Merci beaucoup Robert. Oui, quand je mets des articles de différents sujets dans le site web SHNO je m’assure de toujouirs citer les souces, références, etc.Je vais indiquer clairement d’où viennent ces articles – je commencerai avec ton prochain blog puisque bon nombre de gens de notre parenté et de la région, vont reconnaître le nom “Moisan” je crois. Du moins, je l’espère. Merci encore.
        Raymonde

        Like

      • Merci Raymonde. Je préférerais que tu mettes tous mes blogues car ils seront de style différents…Louis Hébert et Marie Rollet sont d’un style et Louis Moisan est d’un autre. Aussi, plus de gens seront attirés par Rollet-Hébert que Moisan à cause des réseaux d’ancêtres…mais tu es libre de faire ce que tu veux!!!!

        Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s